Titre image pour l'article Des personnes, des voitures et des émotions
TEXTE d’Astrid Schwamberger · PHOTOS de Frank Hoppe

Des personnes, des voitures et des émotions

Simeon Schad est parvenu à créer un chef-d'œuvre à un endroit qui n'était auparavant pas connu pour son tourisme : partant d'un petit établissement, il l'a très rapidement agrandi et il ne s'est pas arrêté là. La clé de sa réussite, une offre qui s'inspire énormément d'un environnement façonné par l'automobile.

04 02 Checkin 06 2018 De

Simeon Schad : 
il a grandi au son des moteurs V8

L'Allemagne est le pays de la voiture et la région de Stuttgart en est l'épicentre. Avec Mercedes-Benz et Porsche, ce ne sont pas moins de deux marques haut de gamme qui ont trouvé dans cette ville un lieu où installer leur siège, établir leurs ateliers de production et de développement, et taquiner la muse. Les personnes bien renseignées savent tout de suite de quel constructeur automobile sont synonymes Sindelfingen, Untertürkheim, Weissach ou encore Zuffenhausen.

Et ceux dont l'essence a remplacé le sang dans les veines sont également familiers de Böblingen : en 2009, un centre de services et de découverte dédié aux véhicules anciens, aux classiques modernes, aux voitures de sport et aux véhicules de collection a ouvert ses portes sur un grand terrain de l'ancien aéroport. À Motorworld, sur 25 000 mètres carrés, les amoureux d'automobile peuvent découvrir différents concessionnaires proposant des showrooms et des ateliers, mais aussi des stands d'exposition tout en verre, des boutiques d'accessoires, des restaurants, des installations dédiées aux événements et aux congrès, et même un hôtel, le V8, qui se pose en véritable paradis de la voiture.

Il existe d'ailleurs deux V8-Hotels. Le premier, le V8 Classic, a été inauguré par le gérant, Simeon Schad, dès 2009. Mais il s'est vite avéré que les 34 chambres de l'ancien hôtel d'aéroport de l'époque Bauhaus ne suffisaient pas à répondre à la demande des très nombreux visiteurs des congrès et événements organisés par Motorworld. Simeon Schad a donc mis un coup d'accélérateur et, à l'aide de ses investisseurs, a ouvert un deuxième V8 en avril 2018, cette fois dans un nouveau bâtiment de 153 chambres. « Nous sommes désormais le plus gros hôtel indépendant de la région de Stuttgart », révèle non sans fierté Simeon Schad, le gérant.

Déjanté et unique

Le nom de V8 fait référence aux moteurs en V à huit cylindres et rappelle le pouvoir d'attraction de ces deux établissements, le même que celui des glissières centrales de l'Autobahn 81 voisine : l'automobile, les véhicules anciens et les voitures de course. Le foyer abrite des voitures de course classiques soigneusement polies et un pick-up des années cinquante trône dans le restaurant éponyme avec sa patine d'origine. Des graffitis sur le thème de l'automobile ou représentant des modèles de voiture attirent tous les regards dans les cages d'escalier. Ils rivalisent avec des sièges fabriqués à partir de pièces automobiles et une réception circulaire rappelant un pneu surdimensionné. Lorsque l'équipe de restauration du V8 a besoin de plus de place, le voisin, un vendeur de voitures de collection, ouvre sa vitrine et range ses trésors sur le côté. Simeon Schad, l'hôtelier à la tête des V8, poursuit : « Ici, nous avançons tous main dans la main. »

Cet expert de l'hôtellerie qui a commencé sa carrière dans un cinq étoiles de Stuttgart a soigneusement imaginé son concept hôtelier autour de Motorworld. Lorsqu'il a pénétré pour la première fois dans le bâtiment Bauhaus classé monument historique, il a eu un coup de cœur. Mais ce n'est pas tout. Il a également compris que « Nous devions imaginer un hôtel déjanté et unique pour assurer sa rentabilité. » Avec une ombre au tableau : l'endroit n'attirait absolument pas les touristes. Pire encore, l'ancien hôtel d'aéroport ne permettait pas d'installer plus de 34 chambres. Simeon Schad n'était pas à court d'idées pour autant et il a su rallier l'investisseur Andreas Dünkel à sa cause.

04 03 Checkin 06 2018 De

Un lit pour les passionnés : passer une bonne nuit dans sa voiture préférée

Des histoires sur le thème de l'automobile

Dès le départ, ce sont les chambres thématiques qui lui ont permis de sortir du lot : il y en a 10 dans le V8 Classic et 16 dans le nouveau V8 Hotel, à chaque fois en bout de couloir. « Cela nous offre plus de place que dans les autres chambres doubles », explique Simeon Schad. Il met à profit cette marge de manœuvre supplémentaire pour raconter des histoires sur le thème de l'automobile, faisant appel à des artistes pour aménager les chambres en conséquence. Simeon Schad admet s'être « laissé aller », lui qui a grandi au son du V8 de l'« Ami-Schlitten » de ses parents et qui, tout petit déjà, savait reconnaître toutes les marques de voitures les yeux fermés. « Cela m'a certainement marqué », admet l'hôtelier passionné d'automobile en souriant.

04 04 Checkin 06 2018 De

Stationnement gênant : 
le restaurant 
« Pick-up »

Ce que nous 
faisons est authentique.

Au cœur de la plupart des chambres thématiques, une voiture transformée en lit, généralement un véhicule ayant véritablement abrité un moteur V8. Lorsqu'on y regarde de plus près, on voit que l'hôtel n'a gardé que l'avant de la voiture, avec le capot du moteur et les ailes, sur lesquels vient se fixer un lit tapissier très long, et le tour est joué ! Ainsi, dans la chambre thématique « Forza Italia », le museau d'une Alfa Romeo rouge des années 70 suffit à donner l'impression que l'on est en présence de la véritable voiture culte, sans rouille ni bosse ni éraflure, tout droit sortie de l'usine. Dans la réalité, ces meubles, tout comme les lits reconstituant parfaitement l'avant de la Coccinelle dans la chambre « Tankstelle » [station-essence] ou de la Mercedes W 108 dans la chambre « Car Wash » [station de lavage] proviennent de la forge d'un designer automobile qui déniche des vieux tas de ferraille et autres épaves pour les restaurer avec un grand sens du détail et les transformer en meubles uniques. 

Le propriétaire aime insister sur cette authenticité : « Chez nous, tout est vrai et réalisé directement à la main. » C'est également le cas des œuvres d'art qui ornent les murs : des décors rappelant l'atmosphère typique des anciennes écuries, des paysages forestiers ou encore le cachet unique d'un atelier rétro, sans oublier, bien entendu, des voitures, encore des voitures, toujours des voitures. Dans la chambre « Scheunenfund » [trouvailles dans une grange], Simeon Schad attire notre attention sur la façon dont l'artiste a su travailler les rainures des pneus « pour nous donner l'impression qu'elle a vraiment l'air de sortir du garage ». Et cette histoire n'est d'ailleurs pas dénuée de tout fondement : On ne compte plus les voitures qui sont tombées dans l'oubli pendant 40 ou 50 ans avant d'atterrir à Motorworld pour être restaurées.

04 06 Checkin 06 2018 De

Il y a de la place sous le capot : près de 200 chambres

Mais toutes les chambres ne sont pas thématiques. Ce n'était pas nécessaire, d'après l'hôtelier Simeon Schad, car « nos clients professionnels ne recherchent pas forcément les chambres thématiques. Nos chambres doubles design leur suffisent. » Ces dernières ne sont pour autant pas dénuées d'une certaine touche automobile. On n'y dort peut-être pas dans des voitures, mais l'idée directrice est la même : des papiers-peints uniques représentent en noir et blanc des scènes de sport automobile légendaires tirées des archives, le tout en grand format. Et là aussi, les artistes ont immortalisé leur art sur les murs avec des motifs dans le même thème. Ici trône une Porsche Martini à côté des contours du circuit du Mans, là, le portrait d'un pilote automobile dans son engin d'origine. 

V8 en chiffres

Ouverture : V8 Classic : 2009, V8 Hotel : 2018
Nombre d'étoiles décernées par la Dehoga : quatre
Gérants : Simeon et Karen Schad
Site : Flugfeld, Charles-Lindbergh-Platz 1, 71034 Böblingen
Collaborateurs : cinquante
Chambres : 34 chambres pour le V8 Classic, 153 pour le V8 Hotel, sur cinq catégories (chambres individuelles V4, chambres doubles V6, chambres thématiques V8, appartements avec service V10, Suite Mercedes V12)
Particularités : implantation dans la Motorworld Region Stuttgart ; chambres individuelles avec vue sur les trésors de halle commerciale classée monument historique de Motorworld ; installations regroupant des attractions de la région
Spécificités de V8 Hotel : sauna panoramique avec vue sur les toits de Böblingen, de Motorworld et du site Mercedes-Benz-Werk Sindelfingen, trois salles de congrès polyvalentes avec un espace événementiel (900 mètres carrés) avec monte-voitures et cuisine traiteur, restaurant Pick-up (140 couverts), extensible sur la surface du concessionnaire voisin
Tarifs standard : chambres thématiques à partir de 179 euros, chambres doubles à partir de 159 euros, Suite Mercedes à partir de 670 euros
Occupation : 70 à 80 pour cent pour le V8 Classic ; Simeon Schad « est très satisfait des premiers mois » du V8 Hotel.
Clients : clients professionnels en semaine, touristes le week-end et pendant les vacances
Collaborations : Best Western Collection, Lifestyle Hotels

04 05 Checkin 06 2018 De

Art et construction : canapé ou capot de moteur ?

Ces investissements accroissent les coûts, mais également les profits

Bien sûr, ces investissements ont un prix : le coût de fabrication des chambres thématiques est trois fois plus élevé, précise Simeon Schad. L'entretien aussi est plus coûteux, car les chambres contiennent des articles de valeur qui doivent faire l'objet d'un entretien soigneux. « Pour cela, nous ne pouvons pas presser nos collaborateurs. » Mais l'investissement en vaut la peine : Grâce à la valeur ajoutée apportée à ses clients, Simeon Schad peut demander un prix plus élevé pour ses chambres. Il ne doit pas non plus vendre trop cher, et ce n'est pas là son intention.

Le mariage entre chambres thématiques et chambres design a fait ses preuves, d'après Simeon Schad. « Jusqu'ici, cela a très bien marché, car ce que nous faisons est authentique. » Toutefois, pour ce genre d'hôtel, impossible de partir de rien, on ne peut obtenir un tel résultat que dans cette région tellement marquée par l'automobile, en lien avec Motorworld. C'est ainsi que les clients des chambres thématiques reviennent pour organiser des événements d'entreprise. Ou que les clients professionnels du lundi reviennent le week-end en famille, et bénéficient d'un prix spécial pour la deuxième chambre. Simeon Schad, père de deux enfants, y voit un « investissement dans l'avenir ». Il est convaincu que les enfants qui ont apprécié leur séjour reviendront quand ils seront adultes.